Association Ardevie ProgrammeInfos Pratiques
La Santé, un art de vivre qui se cultive La Santé, un art de vivre qui se cultive Programme 2017 Ardevie
Contact Ardevie
Association ARDEVIE
Tel : 06 33 33 38 41
> Nous contacter par e-mail
> Réservation / Billeterie

Christiane Barbiche Naturopathe
Dernières news

Complément d'information

Les allergies saisonnières ou pollinose

Conférence du Vendredi 10 mars 2017
Plus d'informations sur le séminaire

On l’appelle allergie saisonnière, rhinite allergique, pollinose, rhume des foins … quel que soit le nom qu’on lui donne, cette allergie touche des millions de personnes, revient chaque année au rythme de l’apparition des pollens et semble être en progression constante.

Une personne souffrant d’allergie saisonnière a trois fois plus de risque de développer un asthme qu’une personne non allergique et il est donc particulièrement important de la soigner efficacement. Par ailleurs, 80 % des asthmes de l’enfant et plus de 50 % de ceux de l’adulte sont d’origine allergique.

Des réactions immunitaires anormales

Les mécanismes de l’allergie sont extrêmement complexes et les symptômes sont le résultat de toute une cascade d’événements mettant en jeu une myriade de molécules du système immunitaire. Et c’est la libération rapide d’histamine par les mastocytes ou les polynucléaires basophiles, des cellules immunitaires, qui font apparaître les symptômes de la réaction allergique.

Les allergies sont des réactions immunitaires anormales, déclenchées par des allergènes. Il n’y a pas d’allergie sans exposition à un ou plusieurs allergènes. Dans le cas des allergies saisonnières, il s’agit des pollens qui sont ce que l’on appelle des pneumallergènes ou allergènes inhalés. Tous les pollens ne sont pas allergisants et leur activité est plus ou moins intense selon les circonstances climatiques, le moment de la journée …
La sensibilisation à des pollens peut également induire une sensibilisation à certains aliments. En d’autres termes, si l’on est allergique aux pollens, par exemple de bouleau, de graminées ou de composées on peut aussi avoir des réactions allergiques en ingérant certains aliments.

L’importance du diagnostic

Il est important de consulter un médecin ou un médecin allergologue dès que l’on soupçonne une allergie. La rhinite allergique est une inflammation de la muqueuse nasale qui est déclenchée en réponse à un contact avec des pollens. Elle se manifeste principalement par des éternuements en salves, des yeux rouges qui démangent, le nez qui pique et qui coule.
Le médecin établit le diagnostic à travers un interrogatoire minutieux, un examen des différents organes (poumons, yeux, nez …) complétés en cas de suspicion d’allergie par des tests cutanés, des examens sanguins, voire des tests de provocation aux allergènes qui en constituent la dernière étape.

Mesures d’éviction et traitements classiques

La première mesure à prendre pour éviter les allergies saisonnière est bien sûr de ne pas entrer en contact avec les pollens auxquels on est sensibilisé. C’est certes difficile, mais quelques conseils simples peuvent aider à limiter leur impact.
Les traitements classiques, en dehors de la désensibilisation ou immunothérapie allergénique, n’agissent que sur les symptômes et n’apportent donc qu’un soulagement temporaire. Les médicaments les plus couramment utilisés sont des antagonistes de l’histamine pour soulager les symptômes et des corticostéroïdes pour étouffer l’inflammation allergique. La plupart, sinon tous, produisent des effets secondaires déplaisants.

Des solutions naturelles

Décrypter les mécanismes de l’allergie permet de comprendre de quelle façon certains extraits de plantes et certains nutriments, des thérapies naturelles … peuvent aider à diminuer la récurrence des allergies et à réduire l’intensité et la durée des symptômes.
L’acupuncture, l’oligothérapie, l’homéopathie et des compléments alimentaires sont quelques-unes des solutions naturelles qui peuvent aider à prendre le contrôle sur les symptômes de l’allergie aux pollens. Parmi les substances entrant dans les compléments alimentaires, dont des études cliniques ont montré qu’elles peuvent jouer un rôle bénéfiques en cas de rhinite allergique, on peut citer notamment certains probiotiques, la quercétine, souvent associée à la vitamine C et à la bromélaïne, les vitamines B9, E et D, le magnésium ainsi que des extraits de plantes incluant des extraits de feuilles d’orties, de pétasite, de feuilles de périlla, de pomme ou d’écorce de pin.

                                             Brigitte Karlenskind

Listes des articles

Complément - Séminaire Vivre avec Ho'oponopono Complément - Conférence Maladie de Lyme Complément - Séminaire Réflexologie Plantaire Thaï Complément - Conférence Allergies saisonnières...
ARDEVIE | Association Loi 1901 inscrite au tribunal de Sarreguemines | Organisation de Séminaires, Ateliers, Conférences, Tables rondes, Centre documentaire, Sorties | Thèmes abordés autour de la santé, de la prévention, du bien être, du développement personnel, de l'écologie,...
Tous droits réservés Association Ardevie | Mentions légales | Réalisation du site : 2Vcréation (SARRALBE 57)